accueil

Conseils

 

Une émission c’est d’abord un moment de plaisir, pour vous, mais il est indispensable qu’il le soit aussi pour l'auditeur: il faut donc l’inviter, l’étonner, l’informer, le faire réfléchir ou le faire rire... le séduire, lui plaire.

 

1 - LE DIRE CLAIREMENT

En animation toutes vos paroles doivent parvenir aux oreilles de vos auditeurs sans qu’ils aient d’efforts à fournir pour les comprendre.

Vous devez apprendre à parler distinctement, à détacher et à enchaîner correctement les syllabes, les mots, puis les phrases.

Parler est un exercice qui nécessite un entraînement régulier. Il est important de travailler sa diction en détachant et en enchaînant correctement les syllabes pour rendre les mots, puis les phrases intelligibles.

Vous devez donc régulièrement pratiquer des exercices et observer les règles suivantes :

Avant de commencer toute lecture (Textes, Informations, Annonces ...)

vous devez la comprendre.

Lorsqu’une phrase est difficile à articuler prenez votre temps et dites-la plus lentement.

Le travail de diction va faire travailler vos lèvres pour leur donner de la mobilité, ce n’est en aucun cas la mâchoire qui fournit l’effort.

Quand vous butez sur un mot , reprenez-le syllabe par syllabe .

 

2 - PLACER SA VOIX :

Quatre paramètres déterminent la position de la voix :

* La puissance d’émission ( son faible ou puissant ),

* La tonalité ( Haute - Basse - Médium ),

* La couleur ( Timbre clair - sourd - dur ... ),

* La vitesse ( On la calcule en fonction du nombre de mots dits durant une minute ).

Le débit moyen de la parole courante est d’environ 140 mots par minute.

La voix est comparable à un instrument de musique, à la fois à cordes (cordes vocales) et à vent (inspiration, expiration). Comme tout instrument de musique, elle nécessite un volume pour résonner.

Sa caisse de résonance est constituée par les cavités osseuses du visage. Un animateur doit apprendre à y faire résonner sa voix, c’est à dire la placer. Elle se positionne automatiquement dans le médium, et même dans les basses avec un peu d’entraînement. Il est alors possible de lui donner de la puissance sans jamais obtenir une voix aiguë ou criarde. Vous devez donc, dans un premier temps, apprendre à faire résonner votre voix.

 

3 - DEVELOPPER SA PERSONNALITE

Ecrivez et composez vos textes d’intervention. N’essayez jamais de copier quelqu’un.

Il vaut mieux être un bon "soi-même" qu’un excellent "quelqu’un d’autre". Soyez apprécié pour votre personnalité et non pour vos dons d’imitation . Prenez conscience de votre voix, elle est un élément essentiel de votre personnalité. Enregistrez-vous, écoutez-vous et réécoutez-vous . Faites l’exercice suivant : en lisant un texte, déplacez-vous à côté du micro puis revenez, sans changer votre façon de parler, devant le micro. Vous vous habituerez ainsi à ne pas déformer votre voix quand elle est amplifiée. Vous pourrez la travailler pour lui donner du timbre et la placer. Enrichissez en permanence votre vocabulaire; trouvez des mots nouveaux . Imaginez des phrases différentes. Bien animer, c’est être simple.

Mais simplicité n’est pas synonyme de pauvreté. Réécoutez vos émissions et vos animations. Soyez très critique à votre égard. Refusez les banalités et les répétitions. Trouvez toujours une façon plus directe, plus percutante, plus élégante de communiquer vos informations. Cherchez l’insolite, le jamais dit.

 

4 - DONNER DE LA VIE A SES TEXTES

Concevez des phrases courtes, efficaces et percutantes. Ne racontez pas votre vie, allez à l’essentiel. Parlez naturellement. Tout le travail d’intonation a pour but de donner de l’expression et de la vie. L'intonation, c’est le sentiment. Communiquez votre conviction. Lisez et relisez attentivement vos textes. Dégagez les idées maîtresses et donnez leur de la vie. Trouvez le ton juste. Le parler est une mélodie. Telles des notes de musique, les intonations montent, descendent ou gardent la hauteur du ton. Exclamation, interrogation et émotion doivent clairement transparaître. Entraînez-vous à traduire correctement l’enthousiasme, la familiarité, l’hostilité, la politesse etc…

 


La première prise de contact avec l’auditeur est très importante.

IL FAUT SE PRESENTER

‘’ BONJOUR ‘’    ou BONSOIR

donner l’heure,

         le nom de la station,

                  le nom de l’émission,

                           sa nature,

                                    votre prénom ou pseudo,

                                             la durée de l’émission et son contenu .

 

Présentation du contenu de l’émission

Il faut être court, chaleureux et évoquer les sujets à venir de manière à donner l’envie à l’auditeur de vous accompagner le plus longtemps possible sans l’escroquer !

Dès le départ, il faut lui donner une bonne raison d’écouter votre émission et de rester sur FAJET.


En règle générale l’auditeur écoute la radio de manière distraite, elle l’accompagne dans ses activités.
De temps en temps il est bien de s’adresser à lui, pour une écoute passive des plus actives.

 

POUR RéALISER UNE BONNE éMISSION

Le secret :  Une bonne préparation. Elle est souhaitable et plus que recommandée.

Elle s’accompagne de la rédaction d’un conducteur.

L’improvisation n’existe pas en radio.

Ce que l’on croit être de l’improvisation n’est tout simplement qu’un automatisme
plus ou moins bien maîtrisé.

Comment construire votre projet ?